crédit photo Eric Chauvet

Originaire du pourtour niortais, planté entre ruralités vivaces et urbanités bariolées de petites industries dynamiques,
Béatrice Perget est une Créatrice de petits ouvrages vifs et durables en émail, inspirée en partie de ce territoire-là.

Captant très tôt avec une vive énergie les multiples potentiels artistiques que sont la danse ou la musique (pratiquante de violon…) mais aussi la photographie et la peinture…
C’est par la confrontation hâtive et particulière de ces disciplines qu’un terrain fertile se préparait.
Puis un jour la rencontre fortuite avec Jean-Claude Bessette émailleur, et son univers singulier, un stage de quelques jours en son atelier puis aussi celui de Bernard Gonnet dans l’Ain,
à cela s’ajoutant l’aubaine tout aussi fortuite rencontrée avec Myriam Roux, amie plasticienne du végétal, qui, au fil d’une discussion lui offrît le four oublié dans son grenier…
Ainsi donc s’inaugura ce départ sur un fil d’émaux, c’était au courant de l »année 2009…

Depuis lors, nourrissant cet élan au gré d’expérimentations quasi alchimiques, découvertes historico-mytiques, d’observations-intuitions saisies dans la nature la plus proche parfois, mais aussi des notes et suites de lectures ou rencontres d’expositions singulières.

Créatrice donc d’émaux sur cuivre, mais pratiquante surtout d’une impressionniste s’il en est toujours une, technique permettant de viser voire de promettre le durable… d’une fusion autorisant à savoir que des couleurs et formes s’inscriront imperturbables dans l’avenir… mais aussi heureuse de partager par l’objet du quotidien qu’est le bijou, expression frivole certes mais au fil d’émaux, expression d’un vivace durable…

Béatrice ouvre en juin 2018 son Atelier / Boutique Au fil d’émaux au cœur de Moissac (82).

 

Reste à honorer quelques rencontres singulières:

Ximena SEPULVEDA LARRAECHEA

Jean-Loïc LE QUELLEC

Myriam ROUX

Dom ROBERT

Claude GAIGNEBET

« Au fil d’émaux, ce sont des histoires qui se tracent, se tissent et des chemins allants par delà cette belle matière qu’est l’émail, apposé sur le métal, mis à l’épreuve du feu, en lumière. Des pièces faites pour durer aussi, grâce au travail de l’émail, qui s’inscrit dans notre temps. »